La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Histoire

Survol historique de Rivière-des-Prairies

1535: Arrivée de Jacques Cartier, devant ce qui pourrait bien être les "rapides" du Sault-au-Récollet, plutôt que ceux           de Lachine. Une opinion contestée par certains historiens.

1610: Visite du sieur François des Prairies qui, par erreur, aborde l’Île de Montréal par le nord. La rivière lui devrait            son nom.

1615: 24 juin, la première messe aurait été célébrée par les pères Récollets, Louis Jamet et Joseph Le Caron sur            les berges de la rivière des Prairies.

1650: L'île de Montréal subit de plus en plus les attaques iroquoises. La traite des fourrures s'organise et attise les            rivalités entre Autochtones, Français, Hollandais et  Anglais.

1663: Devenue la propriété des Sulpiciens, ils stimulent la colonisation dans toute l'étendue de leur territoire.

1671: Missions religieuses, sous le patronage de Dollier de Casson, déployées non seulement à Rivière-des-Prairies           et Pointe-aux-Trembles, mais dans toute la région avoisinante.  L'abbé de Casson , supérieur du Séminaire           érige le 7 décembre 1671, deux fiefs à Rivière-des-Prairies, le premier en faveur de Philippe de Carion du           Fresnoy et le second à Paul de Maurel.

1689: Le 4 avril, concession par M. Dollier à Jean-Baptiste Sicard, meunier, de 10 arpents de front sur 20 de            profondeur sur le bord de la rivière des Prairies, à la Pointe du Rapide, pour faire bâtir le moulin.

1687:  Ouverte en 1687, la paroisse Saint-Joseph de la Rivière-des-Prairies est la quatrième paroisse de l’île de            Montréal après Notre-Dame en 1642, Saint-Enfant-Jésus de Pointe-aux-Trembles  en 1674, Saints-Anges-            Gardiens de Lachine en 1676.

1704: Construction, sur le terrain où elle est aujourd'hui, d'une première église en bois en l'honneur de St-Joseph et           d'un presbytère.

1708: Une première église en pierre est commencée et achevée en 1711, le 8 novembre et bénite le même jour                  par M. De Belmont, grand vicaire et supérieur de Montréal à Ville-Marie.  Menacée de destruction par l’effet du           gel, elle est reconstruite  en 1716.

1721: 54 familles se partagent le bord de la rivière sur deux lieues (9 km). L'étendue de la paroisse sera établie par           ordonnance, l'année suivante.

1790: Chute du clocher... un grand vent l'a soulevé et fait tombé dans le cimetière qui se trouve du côté opposé  au           presbytère.

1834: Un décret annonce la création de la municipalité de la Rivière-des-Prairies dont le territoire se confond avec            celui de la paroisse Saint- Joseph.

1845: Le 1er juillet, la municipalité est érigée en vertu de l'Acte 8 Victoria chap. 40.  Trefflé Couvrette, aubergiste           dans le village de Saint-Joseph de la Rivière-des-Prairies, élu premier maire de Rivière-des-Prairies.

1873: Construction du presbytère actuel.

1875: Construction de l'église actuelle, réalisée par Victor Bourgeau. Le 21 juillet 1875, bénédiction de la première            pierre angulaire de notre église faite par messire P. Leblanc, prêtre chanoine de la cathédrale.  Bénédiction            de l'église le 30 décembre 1875 (Registre de la paroisse St-Joseph RDP)

1900: La population est de 675 âmes.

1910: Déménagement du cimetière sur le coteau à sa place actuelle.

1910: Monsieur Primat Paré est élu maire (de 1910 à 1938).

1923:  Arrivée des religieuses du Sacré-Cœur de Jésus, enseignantes.  L'école paroissiale est sous la direction des            religieuses

1953: Rivière-des-Prairies est incorporée en ville. La population est de 6500 âmes.

1963: Rivière-des-Prairies est annexée à la ville de Montréal, le 20 juillet 1963. Le maire de l'époque, Jean Drapeau,           dira: "Montréal n'épargnera rien pour faire de ce nouveau territoire l'un des quartiers les plus prospères de la           Métropole".

Années 1970:

1972-1975: Célébration des Fêtes Centennales.

C'est le début d'un développement domiciliaire, la population passe de 15 459 hab. en 1976 à 60 000 hab. en 2010.

Des infrastructures verront progressivement le jour : (CLSC (1973), bureau de liaison (1974), piscine Alexis-Carrel et aréna René-Masson (1977), écoles primaires et secondaire

D'autres équipements collectifs suivront : centre communautaire, centre aquatique, bibliothèque, poste de quartier, centre récréatif

Le quartier a toujours été marqué par une concentration d'institutions pénitentiaires: Boscoville (1947), Cité des Prairies, anciennement Centre Berthelet (1963), Institut Philippe-Pinel (1970), Centre de détention de Rivière-des-Prairies (1996).

Années 1980:
Le développement industriel démarre. Usine d'épuration des eaux, centre de distribution Métro-Richelieu et autres.

Le secteur commercial n'est encore constitué que de petits commerces.  

La construction de quelques résidences pour personnes âgées dont le Fil de l'eau et Cité Rive, sur le boulevard Gouin provoque une concentration de cette clientèle dans ce secteur.

Communautés

La communauté italienne

La communauté italienne s'installe en nombre dans les années 70. Les membres de cette communauté se sont dotés progressivement d'infrastructures qui leur sont propres.

La communauté haïtienne

La communauté haïtienne arrive à RDP dans les années 90 et s'installe à l'est et à l'ouest du boulevard Armand-Bombardier, particulièrement dans les coopératives et logements sociaux. Des organismes communautaires sont mis sur pied pour offrir des services spécifiques à cette communauté:

Nouvelles communautés

Depuis l'an 2000, des membres issus de différentes ethnies ont emménagé dans le quartier.

Aujourd'hui, la population de Rivière-des-Prairies est caractérisée par un fort taux de jeunes et un développement démographique soutenu.

 

 

Haut

 

 

Partagez